HomeDécouverteL’innovation technologique d’une PME de l’Oise

Lauréat du prix de l’innovation lors du Salon des Maires 2014, la société LSA France, PME familiale de l’Oise, accède désormais à la commande publique via l’UGAP avec l’ampoule E40 Liquide destinée à l’éclairage public.

Tout comme le smartphone a relayé au rang des antiquités du XXe siècle le téléphone, cette innovation pourrait bien en faire de même de l’ampoule en lui octroyant bien d’autres fonctions que celle d’éclairer !

Bien sûr, elle illumine les rues des villes et des villages mais réduit de manière significative la consommation d’énergie (de 1, 92 à 3,6 selon le mode de gestion) avec le même niveau d’éclairement, permet de diminuer les coûts de maintenance (60 à 80 000 heures de durée de vie contre 30 à 40 000 heures pour une LED dite sèche) et résiste à la corrosion provoquée par l’air salin par exemple.

L’ampoule à LED qui fait plus qu’éclairer vos rues !

Le système développé par la société LSA permet également de gérer à distance l’ampoule en faisant varier l’intensité de la lumière, la température des couleurs (du blanc à l’orange), d’ajouter un module de vidéosurveillance ou encore des détecteurs de présence ou des capteurs sismiques ou acoustiques directement sur l’ampoule.

A l’ère des objets connectés de la smart city, de nouvelles applications sont en cours et permettront une communication avec les habitants (l’alerte inondation par exemple) via une application pour Smartphone.

Autant d’atouts qui n’ont pas laissé indifférents de nombreux élus. Ainsi, différentes démonstrations ou expérimentations ont déjà eu lieu dans les communes d’ Idron (64), Saint Leu (95), Roye (80) ou encore Allonnes (60). Désormais disponible au catalogue de l’UGAP cette solution innovante intéresse déjà plusieurs communes métropolitaines ou ultramarines et les premières commandes sont imminentes avec d’importantes perspectives pour cette PME compte-tenu des gains économiques engendrés par sa nouvelle technologie.

Face à l’engouement des élus locaux, LSA envisage, afin de compléter ses 3 sites de production actuels (Montceau les Mines – 71, Compiègne – 60 et Saumur – 49), l’ouverture de nouvelles unités d’assemblage en France  et dans un département ultra-marin avec des perspectives de création d’une quinzaine d’emplois par unité.

Enfin, la fin de vie de l’ampoule liquide a également été prise en compte par ses concepteurs avec un taux de recyclage de 98%. Peut-être un des éléments qui a permis à LSA de décrocher une invitation pour présenter sa solution lors du COP 21 à Paris en novembre prochain.

L’UGAP démontre ainsi, en cette année du COP21, sa capacité à accompagner efficacement une innovation française qui est d’ores et déjà reconnue progressivement au niveau national et dont des développements importants à l’export (Brésil, Qatar…) se profilent.